Classique histoire d'un gay qui aime son pote
#1 29/09/2019 à 12:38
Classique histoire d'un gay qui aime son pote
Salut

Je viens ici pour avoir des conseils de gens qui ont un peu l'expérience de ce genre de situations.
J'ai 17 ans, je suis gay (ou bi, je sais pas vraiment ^^) et j'aime un ami...


Désolé si je ponds un pavé, je vais essayer de faire petit ^^ Je rentre en seconde, et une personne de ma classe retient mon attention. Sur le coup, et pendant toute ma seconde, je ne ressentais rien (que de l'amitié). C'est à la rentrée de première que je le revois et... il a changé... il est devenu beau, c'est la première fois que je ressentais un truc pour quelqu'un et ça m'a fait bizarre.

Mais toujours rien de concret, c'est venu petit à petit. Ce qui m'a vraiment fait réaliser c'est les grandes vacances où j'ai fait que de penser à lui. J'ai décidé de passer à "l'action" (entre gros guillemets ^^) à la rentrée, je commence à émettre des sous-entendus, des petits gestes, tout ça tout ça mais je sais pas... je sais pas si il réagissait ou pas.

En octobre, une fille lui tourne autour de manière explicite, je joue le jeu avec mes potes, je fais genre "tu sors avec hein" mais au fond ça me fait mal. Quelle fut ma surprise... il ne l'a même pas calculée.
Rassuré, je continue mon approche. Et par moments bah... il faisait aussi des sous-entendus: le truc c'est que j'ai jamais pu savoir si c'était "sincère" ou juste pour la déconne.

Bref ça continue jusqu'aux vacances dernières où là... bah j'en avais un peu marre d'être aussi évasif... je décide de lui avouer... j'ai peut-être gaffé.

1) C'était sur snap, erreur de débutant je suppose
2) Il venait de se réveiller quand il a lu, et à mon avis ça joue pas en ma faveur
3) J'ai peut-être été un peu trop "rentre-dedans" en lui disant, un peu trop sec (les sous-entendus avec cette phrase j'me rends compte :hahasourire

Il l'a prit comme si c'était une blague, et pour cause c'était limite trop parfait, j'ai mis 30 minutes à pondre 5 lignes, limite une dissertation. Je lui dit que... non... c'était pas une blague, ce à quoi il me répond un "Vraiment ?" auquel je dis "Oui, vraiment."

Et là, coup dur pour Guillaume, "je t'adore... mais comme un pote". Il me demande après si ça va aller, j'y dis oui mais au même moment j'étais en pls dans mon lit :'(

Bref, les vacances passent, je continue de penser à lui, j'arrive pas à l'oublier. On est dans la même ville pour nos études, du coup je continue à le voir.

Je sais toujours pas si il est hétéro, gay, si il y a une chance qu'il m'aime, peut-être qu'il se refoule, à vrai dire j'en ai aucune idée.
Lorsqu'il m'a mis sa friendzone, il m'a pas précisé qu'il était hétéro... Je sais pas, mais à mon avis (je peux me tromper) quand un hétéro reçoit les avances d'un homo la première chose qu'il clarifie c'est qu'il n'est pas du même bord, or là rien là dessus: juste un "je t'adore mais comme un pote".

J'ose pas aborder le sujet car à chaque fois que je lui parle il est avec ses potes, et cette histoire est restée entre nous. Je pourrais l'inviter à bouffer, que nous deux, mais j'ose pas j'ai peur qu'il croit que c'est pour ça (bon... est-ce qu'il aurait vraiment tord de penser ça :rollsourire.

J'ai pas envie de couper les ponts avec lui, ça reste un super pote même si c'est vraiment pas possible entre nous. Je le connais depuis le lycée, on (mon cercle d'amis commun avec lui) ne l'a jamais vu en couple (fille/garçon), le collège pareil selon certains (j'étais pas avec) et il n'aborde jamais de lui-même le sujet. Il fait souvent des sous-entendus, et quand certains potes lui disent pour rire évidemment "t pd" ben souvent il joue le jeu... et ça me perturbe... ça me perturbe car je sais pas si il blaguait à ces moments là ou si il essayait de l'avouer tout en surfant sur ces perches qui lui étaient envoyées.

Voilà... c'est la fin de mon pavé césar... J'aimerais avoir des conseils, si des gens ont déjà vécu la même chose (bon ça j'en doute pas il doit y en avoir pas mal :hahasourire et surtout si des gens ont des conseils pour repérer un semblant de vérité derrière tout ce bordel...

Merci sourire
#2 7/10/2019 à 19:03
Salut ! J'ai adoré ton histoire même si je ne peux pas vraiment t'aider confu
#3 16/10/2019 à 15:10
Attention gros gros pavé, voire suite de gros gros pavés en approche :

Ouarf bon y'a plein de trucs à dire à ce sujet, déjà le fait que tu n'es pas tout seul, on est beaucoup à être passé par là et désolé si c'est cliché mais ça en aide certains.
Ensuite faut savoir que le lycée et particulièrement la seconde c'est un âge trèèès difficile parce qu'on va déconstruire beaucoup de trucs et être sensible à beaucoup d'autres choses qui nous modèlent un peu, et qu'en même temps on rejette. La présence d'un ami qui s'avère être gay en fait partie : il peut se construire en fonction de l'image que tu renvoies sans pour autant y être attaché par orientation, en gros il peut renvoyer un comportement que tu vas assimiler comme un message, mais parce que lui y mets une intention amicale, le fait de pas s'éloigner de toi alors qu'au fond il cherche pas à faire passer le message que tu captes, à savoir qu'il est effectivement homo. Si toi tu le perçois comme ça, j'ai envie de te dire "fais toi à l'idée que c'est pas le cas". N'étant pas dans la tête de la personne, je préfère te conseiller de ne pas te leurrer et de penser qu'il ne l'est pas pour t'éviter une sévère déconfiture. Au mieux, s'il l'est vraiment et qu'il ne le dit pas, juste qu'il agit comme tel, c'est qu'il n'arrive pas à l'accepter lui-même, et c'est très très très trèèèèèèès important de lui laisser le temps de construire ça par lui-même.

Bon ça c'est pour la partie "image" que tu as de lui

Maintenant par rapport à votre relation.
Vous êtes amis.
Introduire un facteur supplémentaire de relation dans votre amitié, c'est la mettre en péril, automatiquement. On ne contrôle pas ses sentiments, enfin si mais pas rapidement et pas sans douleur, et surtout si on le fait on est généralement assailli par le doute, et il n'en résulte jamais rien de bon. ça ne doit pas t'empêcher de relativiser l'affection que tu as pour lui. Aujourd'hui, déclarer à quelqu'un que tu l'aimes, ça suggère auprès de la personne que tu souhaite l'inscrire dans un statut spécial de couple avec toi, et ça la personne va pas forcément mettre des mots dessus mais souvent le premier réflexe c'est le malaise, vu qu'il y a changement de situation, et grand pas vers l'inconnu.
Voilà, si tu dis que tu es amoureux de lui, ce que tu as déjà fait et qui n'est PAS GRAVE, ni une fin en soi. Si le mec est intelligent, tu pourras toujours rattraper ton propos et ton attitude, ça se corrige avec bcp de travail certes mais ça se corrige. Donc si tu dis que tu es amoureux de lui et que lui reste dans cette ambivalence qui te fait fondre mais te torture à la fois, je dirais que plutôt il ne partage pas ton opinion, et cependant il n'exprime pas clairement de refus, donc attention à ce que tu penses, attention à comment tu projette cette attitude sur tes actes futurs mais ne fuis pas pour autant. Avant de continuer je tiens à préciser que la réflexion de type "moi je ferais ça comme ça donc c'est sûrement ce qu'il pense lui" est FAUSSE, désolé de le majusculer mais faut que tu gardes à l'esprit que ta façon de penser n'est pas sienne, donc par essence tenter de le comprendre c'est râpé.

J'sais pas si c'est clair mais je continue

Mon avis c'est que tu devrais pas couper les ponts. Dans toute relation, quoi que tu fasse, le seul danger c'est l'habitude. Si tu gardes l'habitude de te dire que tu es amoureux de lui et que tu souffres de cet amour à sens unique, alors tu vas effectivement en souffrir. Mais si tu prends l'habitude de te dire "je suis amoureux mais pour autant je vais rien gâcher et aller de l'avant en utilisant cet amour calqué sur notre amitié sans me projeter" (c'est vraiment pas facile mais c'est faisable !!), et bien tu vas en quelque sorte "rectifier" le sens que tu mets derrière le mot "amour" sans pour autant le dénaturer et le jour où il te dira que ça lui correspond pas, ça se rapprochera immédiatement d'un ami à qui tu tiens beaucoup qui décide de plus te parler. Douloureux, comme toute relation, mais moins amer que n'importe quoi d'autre.

Maintenant pour respecter ça je te conseille d'abord d'éviter les plans type "lui et moi". Déjà parce que ça va super vite d'un côté comme de l'autre de se poser des questions et de s'auto-suggérer des trucs
Ensuite parce qu'au lycée ça jase et crois-moi tu n'as pas envie de que les gens jasent à ce sujet
Enfin parce que la vie est longue et que pour le moment je suis sûr que tu peux profiter de sa compagnie avec d'autres potes, si pendant ces instants il se rapproche explicitement de toi, profites en et SAVOURE, sinon, dis-toi que tu pourrais être avec des potes mais sans lui et SAVOURE quand même !

Bisouuuuus
Lone
Some Lady Gaga's inspiring quotes:
Memories are not recycled like atoms and particles in quantum physics; they can be lost forever.

______________

Trust is like a mirror, you can fix it if it’s broken, but you can still see the crack in that mother fucker’s reflection.

______________

You have to stop crying, and you have to go kick some ass.
#4 13/11/2019 à 19:49
COUCOU

ALORS DE 1) CÂLIN DE LOIN

DE 2) DEUXIÈME CÂLIN DE LOIN

Donc, je peux pas trop aider, mais je peux au moins te conseiller, ou donner mon avis ^^

Si tu tiens vraiment à lui, en amitié premièrement, il faudrait que tu essayes de passer à autre chose, soit en te forçant à avoir un crush (autre que lui évidement ^^) ou en essayant de lui trouver des défauts (c'est pas une super idée mais, bon...).

Si tu tiens à lui en espérant toujours quelque chose, pose lui clairement la question entre 4 yeux, seul à seul, histoire de clarifier les choses, parce que s'imaginer des choses et des faux espoirs pndnt des mois, ça je connais et ça va plus te détruire qu'autre chose...

Il faut vraiment que tu prennes une décision, parce que ruminer quelque chose comme ça, ça va te bouffer la vie et je sais de quoi je parle...

Si t'as besoin de parler jsuis là ^^

sc: quentin_ttx
ig: quntn_xtrxx
"Rien à foutre que la barraque s'écroule, ma crise cardiaque a commencé !"

"J'peux pas venir, je promène ma Licorne..."
Toutes les heures sont GMT +1. L'heure actuelle est 5:22 pm.